Rétablir la continuité écologique des cours d’eau, l’un des leviers de la reconquête des masses d’eau identifiés au nouveau national pour améliorer la qualité des cours d’eau. Le but favoriser le transit sédimentaire nécessaire à la bonne santé des cours d’eau mais aussi la libre circulation des espèces piscicoles afin que ces dernières puissent accomplir leur cycle vital. Il s’agit de réduire les pressions des activités humaines à l’instar des autres fléaux que sont l’usage excessif et non contrôlé de produits phytosanitaires présents dans plus de 90 % des masses d’eau, y compris souterraines, et de limiter les apports excessifs des engrais et des dérivés de l’agriculture intensive…A peine plus de 40 % des masses d’eau de surface en France sont considérés en « Bon état » écologique !

Face aux contraintes qui chaque année ne font que s’accentuer sur notre territoire, comme ailleurs, les incertitudes climatiques nous imposent de prendre toutes les mesures visant à réduire l’empreinte environnementale de nos activités. L’enjeu est simple : nous permettre collectivement de pouvoir continuer durablement d’utiliser toutes les ressources mises à disposition par notre environnement et surtout de garantir une eau de qualité, indispensable à toute les formes d’exploitation d’activités.

Seuil pavin 7

Après ce rappel de contexte, un retour vous est fait sur l’évolution de la rivière au travers d’un exemple le Pavin 7. Seuil séculaire de plus d’1,80 m installé au moyen-âge, il n’avait plus d’usage. Totalement infranchissable, il fut arasé en octobre 2016 en moins d’une journée.

Vue témoin…l’ouvrage est démoli en 1 jour.

Laissant place à l’avenir…

Vue témoin…les graves sont prêtes à dévaler.

Un an plus tard, la rivière reprend ses droits. Sans crue majeur, l’année 2017 a néanmoins permis de déplacer des centaines de mètres cubes de graves qui ont « redessiné » totalement le parcours sur plus de 500 mètres en amont comme en aval. Diversification des profils, des vitesses d’écoulement , nouvelles incisions, méandres, plats courants et radiers se succèdent, et ce malgré la faiblesse du débit estival. L’œil du pêcheur perçoit une multitude de profil d’habitats découverts pour tous les stades d’individus piscicoles. Un an après, le résultat est déjà là…et l’avenir de la prochaine crue accentuera, nous l’espérons, la diversité de ce profil autrefois uniforme et sans grand intérêt.

La rivière reprend ses droits . de multitude de profils différents sont nés tant en mont qu’en aval sur prés de 500 m…

Partagez17
+1
Tweetez

Powered by moviekillers.com